Réseau scientifique de recherche et de publication

Accueil > Index > Auteurs > Rechtman Richard

Richard Rechtman

Richard Rechtman est psychiatre et anthropologue, Directeur d’études à l’EHESS, membre de l’IRIS. Ses recherches portent sur les reconfigurations contemporaines du champ de la santé mentale, la recomposition des figures de l’altérité et l’analyse des retranscription par l’écriture de ces formes de subjectivation sociale. Il est membre de l’Equipe Editoriale du réseau scientifique TERRA.


Adresse postale :
IRIS, EHESS, 54 bd Raspail, 75006 Paris
Tél : 01 49 54 24 30/23 52
Fax : 01 49 54 24 28
rechtman@ehess.fr INSTITUT DE RECHERCHE INTERDISCIPLINAIRE SUR LES ENJEUX SOCIAUX (IRIS)
Sciences sociales, politique, santé

Fiche auteur détaillée

Richard Rechtman est membre de l'Équipe Éditoriale de TERRA

Sur le Blog de TERRA
: « L’intention génocidaire n’est pas écrite, elle est dans les actes »

Publications

Ouvrages

-  L’empire du traumatisme. Enquête sur la condition de victime, (avec D. Fassin), Paris, Flammarion, 2007.

Des attentats aux catastrophes naturelles, des accidents d’avion aux prises d’otages, des massacres de populations aux suicides d’adolescents dans des établissements scolaires, chaque événement violent appelle la présence de psychiatres et de psychologues. Ils viennent prendre en charge les rescapés, les sinistrés, les témoins. Ils interviennent au nom de la trace psychique du drame : le traumatisme. Longtemps cette notion a servi à disqualifier soldats et ouvriers dont on mettait en doute l’authenticité de la souffrance. Désormais, grâce au traumatisme, les victimes trouvent une reconnaissance sociale. Ce livre relate ce renversement en liant deux histoires. L’une, intellectuelle, qui va des travaux de Charcot, Janet et Freud à l’invention de l’état de stress post-traumatique aux Etats-Unis et à sa difficile adoption en France. L’autre, morale, qui fait succéder à un siècle de suspicion à l’égard des blessures psychiques une ère de réhabilitation et, avec elle, l’émergence d’une nouvelle subjectivité politique : celle de la victime. Les auteurs, qui ont enquêté sur la genèse, l’expansion et les multiples usages du traumatisme, en explorent trois développements emblématiques : la victimologie psychiatrique, dans les suites de l’explosion de l’usine AZF, à Toulouse ; la psychiatrie humanitaire, présente dans les territoires palestiniens durant la seconde Intifada ; la psychotraumatologie de l’exil, au sein des associations œuvrant auprès des demandeurs d’asile. Ils décrivent ainsi trois politiques - de la réparation, du témoignage et de la preuve - dans lesquelles le traumatisme est moins une donnée psychologique qu’une ressource sociale ambiguë. S’il permet de défendre des causes, de revendiquer des droits, de justifier des actions publiques, il conduit aussi à exclure des groupes humains, à occulter des inégalités sociales et à produire de nouvelles hiérarchies d’humanité.

- The Empire of Trauma. An Inquiry into the condition of victimhood (avec D. Fassin). Princeton, Princeton University Press, 2009

Chapitres d’ouvrages collectifs

(2000). Altérité suspecte et identité coupable dans la diaspora cambodgienne. In E. Benbassa & J.-C. Attias (Eds.), La Haine de soi. Difficiles identités (pp. 173-188). Bruxelles : Complexe.

(2003). Les modes de début des schizophrénies sont-ils différents selon les contextes culturels ? In F. Petitjean & M. Marie-Cardine (Eds.), Schizophrénies débutantes. Diagnostics et modalités thérapeutiques. Conférence de consensus, janvier 2003. Paris : John Libbey Eurotext & FFP. (avec P. Votadoro)

(2004). Produire du témoignage. In C. Coquio (Ed.), L’histoire trouée, négation et témoignage. (pp 613-624) Nantes : L’Atalante.

(2005). Du traumatisme à la victime : une construction psychiatrique de l’intolérable. In D. Fassin & P. Boudelais (Eds.), Les constructions de l’Intolérable. Études d’anthropologie et d’histoire sur les frontières de l’espace moral (pp. 165-196). Paris : La Découverte.

(2006) Ethnopsychiatrie. In Mesure, S & Savidan, P. (Eds) Dictionnaire des Sciences Humaines, Paris, PUF

2006) Maladies Mentales. In Mesure, S & Savidan, P. (Eds) Dictionnaire des Sciences Humaines, Paris, PUF

(2007). Le droit des victimes et la défiance envers l’amnistie aujourd’hui. In S. Wahnich (Ed.), Une histoire politique de l’amnistie. Paris : PUF. (avec M.L. Cesoni).

(2008). Retour sur l’efficacité symbolique. In M. Drach & B. Toboul. (sous la direction de) L’anthropologie de Lévi-Strauss et la psychanalyse. D’une structure à l’autre. Paris, La Découverte (179-195).

(2009). Témoigner de la guerre au prisme du traumatisme psychique. In F. Rousseau & B. Schmidt (éds.), Les dérapages de la guerre du XVIe siècle à nos jours. Kriegsverbrechen vom 16. Jh. bis zur Gegenwart (pp. 298-305). Hambourg : Dobu verlag.

(2009, sous presse) L’empreinte des morts : Remarques sur l’intentionnalité génocidaire. In S. Phay-Vakalis (sous la direction de) "Cambodge, l’atelier de la mémoire, Paris, Phnom Penh, Sonleuk Tmey / Centre Bophana / Université Paris 8.

Articles

(2000). L’hallucination auditive : un fondement paradoxal de l’épistémologie du DSM. L’Évolution psychiatrique, 65 (2), 293-309.

(2000). De l’efficacité thérapeutique et "symbolique" de la structure. L’Évolution psychiatrique, 65 (3), 511-530.

(2000). Stories of trauma and idiom of distress : From cultural narratives to clinical assessment. Transcultural Psychiatry, 37 (3), 403-415.

(2000). Quelques aspects de la gestion psychiatrique de la violence. L’Homme et la Société, 4 (138), 55-62.

(2001). Les politiques minoritaires de la psychiatrie. P.T.A.H., 1999 (11/12), 143-149.

(2001). Trauma, culture et subjectivité chez les réfugiés cambodgiens. Cahiers Intersignes (14/15), 205-216.

(2002) Etre victime : généalogie d’une condition clinique. L’Évolution psychiatrique,67 (4) 775-795.

(2003). L’ethnicisation de la psychiatrie. De l’universel à l’international. L’Information Psychiatrique, 79 (2), 161-169.

(2004). Le miroir social des souffrances adolescentes : entre maladie du symbolique et aveu généralisé. L’Évolution psychiatrique, 69 (1), 131-139.

(2004) L’angoisse contagieuse. Adolescence. 22 (2),325-332 (avec Votadoro, P. et Stern, S.)

(2004). The Rebirth of PTSD : the rise of a new paradigm in psychiatry. Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology.39 (11), 913-915.

(2004) Douleur et politique du corps souffrant. L’Information Psychiatrique, 80 (9), 723-730.

(2004). La deuxième vie du traumatisme psychique. Cellules médico-psychologiques et interventions psychiatriques humanitaires. Revue Française des Affaires Sociales (1), 57-75. (avec D’Halluin, E., Latté, S., & Fassin, D.)

(2004). L’évolution contemporaine des usages sociaux de la psychiatrie. Psychiatries. revue de recherche et d’échanges (142), 167-180.

(2004). L’amour ailleurs. Interdit social et transgression. L’École des parents, novembre, 15-19.

(2004). El enfoque multicultural en salud mental : una mirada critica. Quadern Caps (32), 24-30.

(2005) Remarques sur le destin de la psychanalyse dans les usages sociaux du traumatisme, Revue Française de psychosomatique, (28), 27-38

(2005) La "réparation psychologique" de la victime : une nouvelle fonction de la peine ? Revue de droit pénal et de criminologie, février, 158-178 (avec Cesoni, M.L)

(2005). An anthropological hybrid. The pragmatic arrangement of universalism and culturalism in French mental health. Transcultural Psychiatry 42 (3), 347-366. (avec Fassin, D.)

(2006). Enquête sur les usages sociaux du traumatismes à la suite de l’accident de l’usine AZF à Toulouse. Politix, 73 (18), 159-184. (avec Latté, S.)

(2006). L’adolescisme en acte. Lignes, Février (19), 42-49.

(2006) The survivor paradox : Psychological consequences of the Khmer rouge rhetoric of extermination. Anthropology and Medicine Journal 13 (1), 1-11

(2006). Cultural Standards, Power and Subversion in Cross-cultural Psychotherapy. Transcultural Psychiatry, 43 (2), 169-180.

(2008). L’inégal accès à la condition de victime (entretien). Carnets de bord (15), 89-91.

(2009). Psychanalyse et anthropologie aujourd’hui. Une question de genre. Journal des anthropologues (116/117), 121-129.

Thèmes de recherche

Anthropologie des subjectivités ; anthropologie de la psychiatrie contemporaine

Richard Rechtman mène des recherches sur les processus de subjectivation sociaux par lesquels le sujet social ou politique se représente aujourd’hui sous les traits d’un sujet psychologique dont les tourments, les blessures, les souffrances participent de la définition contemporaine de l’humain dans les sociétés occidentales. Trois volets sont privilégiés pour décliner empiriquement ces nouveaux modes de subjectivation :

1. Les reconfigurations contemporaines du champ de la santé mentale, terrain par excellence où les discours et les pratiques font de la subjectivité le lieu de leur opération. Ici, il s’agit d’étudier, d’une part, l’émergence de nouvelles catégories diagnostiques (par exemple les souffrances adolescentes), et d’autre part, la montée en puissance de nouveaux acteurs, comme les usagers.

2. La recomposition des figures de l’altérité et plus particulièrement les processus par lesquels "l’altérisation" accompagne les processus d’extermination, en s’appuyant sur le cas du génocide perpétré par les Khmers rouges dans le Cambodge des années 1975 – 1979

3. Et enfin l’analyse des modalités de retranscription par l’écriture de ces formes complexes de subjectivation sociale.

Enseignements

* Économies morales avec Jean-Sébastien Eideliman et Didier Fassin, séminaire de l’EHESS, les 1er et 3e mercredis de 9h à 11h, salle 7, 105 bd Raspail.

* Anthropologie psychiatrique, séminaire de master SPPS (EHESS-UP13) le vendredi de 14h à 18h, du 12 février 2010 au 2 avril 2010, EHESS 105 bd Raspail, salle 4.

* Produire des subjectivités, hiérarchiser des altérités, séminaire de direction d’études à l’EHESS, les 2e et 4e mercredis du mois de 17h à 19h, du 24 mars 2010 au 9 juin 2010, EHESS, 105 bd Raspail, salle 2.

* Les frontières de l’altérité, (en collaboration avec Fethi Benslama) séminaire de Master recherche en Sciences Humaines Cliniques, UP7 Denis Diderot, École Normale Supérieure de Paris.

Responsabilités

* Co-responsable de l’axe 1, Critique, enquête, écritures de l’Iris

* Coordinateur du thème "Altérité, psychisme et santé mentale" de l’Axe 2 de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord

* Membre du CIHR Strategic Training Program de l’Université Mc Gill, Montréal, Culture and Mental Health Services Research

* Rédacteur en chef de la revue L’Évolution Psychiatrique

* Membre des comités de rédaction de Transcultural Psychiatry (Canada), de Community Mental Health Journal (États-Unis), de Anthropology & Medicine Journal (Grande Bretagne), et de World Cultural Psychiatry Research Review (États-Unis)