Équipe Réseaux, Savoirs & Territoires

ENS

logo AI

Actus | Articles et textes de référence | Cours et séminaires | L'équipe | Outils | Art, débats et expériences | Miroirs | Archives | Retour au serveur

logo Thomas Huot-Marchand
Ce visuel de Thomas Huot-Marchand est clicable et disponible au format pdf

Journées LATEX
Édition et typographie numériques, épistémologie

Lundi 11 et mardi 12 septembre 2017 à l'Enssib (Lyon-Villeurbanne)

Enssib et Groupe francophone des Utilisateurs de TEX,
avec le soutien du RAIL

S'inscrire

L'inscription est gratuite mais nécessaire pour prévoir les cafés et les ateliers.

Sommaire

1  Présentation
    1.1  Public et thèmes
    1.2  Organisation
2  Argument
3  Détail des axes principaux du programme
    3.1  Intersdisciplinarité, culture numérique, épistémologie
     3.2  LATEX et ses milieux en 2017
    3.3  Typographie, METAFONT, esthétique, design
    3.4  Recettes d'amateurs et de professionnels de LATEX
4  Programme

1  Présentation

L'Enssib et l'association GUTenberg organisent une double journée d'étude autour de LATEX les 11 et 12 septembre 2017.

1.1  Public et thèmes

Ces journées sont majoritairement destinées aux étudiants, chercheurs, praticiens issus des SHS et du design. Elles sont ouvertes aux LATEXiens/iennes de tout niveau, aux étudiants, chercheurs, curieux et professionnels de tous horizons et disciplines.

Elles porteront sur les nouveaux environnements de LATEX et ses dérivés, sur la typographie numérique, sur l'édition (grand public ou savante).

Les dimensions épistémologiques (comment LATEX peut faciliter le déploiement d'argumentaires rigoureux), esthétiques (design et LATEX) et techniques (astuces de professionnels, culture numérique du monde LATEX) seront évoquées dans toutes les présentations, directement ou en filigrane. Des tables rondes et ateliers sont aussi prévus.

1.2  Organisation

Les deux journées se tiendront majoritairement dans l'amphithéâtre de l'Enssib, à Villeurbanne (entrée du campus de la Doua, à deux pas du parc de la Tête d'Or de Lyon), approximativement entre 9h et 17h.

Les éventuels ateliers se tiendront de 17h30 à 19h dans une salle Linux (22 postes) et si nécessaire, dans une grande salle de cours.

Le programme sera détaillé dans les prochaines semaines. Il sera organisé de façon que toutes les thématiques soient présentes dans chaque demi-journée.

S'inscrire

L'inscription est gratuite mais nécessaire pour prévoir les cafés et les ateliers.

2  Argument

LATEX est désormais un outil largement socialisé, y compris en SHS: de nombreux mastériens et doctorants en ont perçu les avantages méthodologiques (bibliographie, formules mathématiques, déclinaisons de formats), esthétiques, culturels (histoire de la mise en page, archivage, typographie), épistémologiques (se voir penser).

Ce premier constat mériterait à lui seul un état des lieux des savoir-faire et des expériences à partager pour renforcer cette « communauté » singulière et en plein essor.

Par ailleurs, LATEX et ses dérivés évoluent: XeLaTeX, LuaLaTex et biblatex sont encore peu connus, tout comme la pratique des fontes et des formats bibliographiques (avec ces nouveaux systèmes comme avec les anciens). L'ensemble de ces outils se transforme graduellement en plate-forme d'échange entre tous les formats textuels et graphiques contemporains.

Enfin, les liens se reconstruisent entre designers et typographes d'une part, monde universitaire et industrie d'autre part. En partie parce que l'esthétique et la sémiologie graphique reprennent de l'importance à l'heure du numérique (visualisation, cartographie, sites web, etc.) et parce que des institutions utilisent des instruments éditoriaux collectifs de haut niveau qui s'appuient sur LATEX. Et enfin parce que le regain d'intérêt pour la culture historique de la typographie est manifeste.

3  Détail des axes principaux du programme

3.1  Intersdisciplinarité, culture numérique, épistémologie

Un double constat se dégage. D'une part, l'usage de LATEX s'accompagne idéalement d'une agilité en matière de scripts ou logiciels qui permettent de traduire, organiser, redéployer sources et données. Nous pourrions ici parler de culture numérique (des commandes Unix/Linux à Perl ou python en passant par pandoc et les éditeurs). Cette culture de l'écrit électronique fait étonnamment appel à celle de l'écrit manuscrit: cf. le besoin de réaliser des brouillons avant de produire des graphiques avec tikz ou avant de positionner plusieurs photos sur une même page, etc. D'autre part, cette compétence scribale semble peu partagée, y compris dans les disciplines dites scientifiques. Ainsi, dans ce domaine, la césure SHS / sciences exactes n'est pas pertinente.

Cela conduit à penser théoriquement cette situation mise en évidence par la diffusion de l'informatique, en faisant le lien entre culture de l'écrit, compétence documentaire et conceptualisation, et en vérifiant l'hypothèse que des outils comme LATEX facilitent la compréhension de telles corrélations. Ce serait l'occasion de dépasser les discours militants relatifs aux logiciels libres pour préciser en quoi l'instrumentation informatique actuelle met de nombreuses disciplines en capacité de repenser leur épistémologie.

3.2  LATEX et ses milieux en 2017

Le monde de LATEX évolue, dans un dialogue constant avec d'autres « outils » informatiques. Cet axe sera l'occasion de faire le point sur les variantes de LATEX (Xe- et Lua- LATEX) et de ses outils parfois méconnus (de bibliographie, d'indexation, de style, etc.), sur les dispositifs de traduction (R → tikz...), sur l'industrie de l'édition numérique, ses formats et traducteurs (pandoc, etc.), ses adaptations en ligne (ShareLATEX, etc.) et enfin sur la programmation de LATEX ou autour de LATEX.

3.3  Typographie, METAFONT, esthétique, design

Certains experts considèrent que METAFONT a bouleversé le champ du design typographique et de nombreux designers se trouvent des points communs avec les utilisateurs ou développeurs de LATEX par le biais d'une passion commune pour la typographie et son histoire.

Cet axe sera l'occasion de débattre de ces points et des avancées actuelles en matière de création et d'importation de polices de caractères.

3.4  Recettes d'amateurs et de professionnels de LATEX

Le point 3.1 se nourrit de pratiques, d'expériences et de tours de main qui méritent d'être détaillés, afin de favoriser le partage d'une réelle culture technique et scribale en matière informatique.

Aussi seront présentés divers « trucs et astuces » qui pourront aller de la manipulation des formats csl pour intégrer les bibliographies LATEX en des documents epub à l'usage de markdown en passant par les éditeurs et leurs personnalisations, les scripts dédiés aux conversions html, beamer ou docx, les encodages et leurs conversions. Et aussi, au sein de LATEX, les figures, photographies et grands tableaux, les écritures exotiques, les usages de LATEX en philologie, droit, etc.

Ateliers

Ces thèmes seront accompagnés d'ateliers sur machines Linux de l'Enssib ou personnelles des participants, d'une durée d'une heure et demie, afin d'optimiser la compréhension et la prise en main des objets et concepts décrits.

Il y aura aussi la possibilité de réaliser des initiations complètes à LATEX à la demande et de poser des questions personnelles sur des commandes et packages.

Programme

Chaque séance (conférence ou atelier) est suivi d'un débat, intégré dans le temps qui lui est consacré. Par exemple, une conférence de 40 mn est suivie d'un débat d'environ 20 mn, soit 1 heure au total, tel qu'inscrit dans le programme.

Lundi 11 septembre

  • 9h30. Introduction et enjeux épistémologiques de l'écriture numérique. Éric Guichard, Enssib.
  • 10h30. METAFONT et sa (non) réception par les designers. Concepts et avenir d'une typographie paramétrique. Thomas Huot-Marchand, Atelier National de Recherche Typographique.

  • Résumé: Nous aborderons le contexte de l'apparition le langage de description de fontes numériques développé par Donald Knuth, son caractère novateur, et les raisons de sa faible réception par les professionnels de la PAO. Le concept de Métafonte sera comparé aux formats de fontes variables (OpenType 1.8) publiés récemment, qui ouvrent un horizon nouveau à la typographie numérique.

    12h. Repas libre

  • 13h30. Présentation des 6 tomes de l'Histoire de l'écriture typographique (Atelier-Perrousseaux éd., 2005-2017), en insistant sur les problèmes éditoriaux. Jacques André.
  • 14h30. Biber et Biblatex. Denis Bitouzé, Université du Littoral Côte d'Opale.

  • Nous détaillerons le principe de la production d'une bibliographie sous LaTeX en nous appuyant, non pas sur le vénérable `BibTeX', mais sur l'outil le plus efficace à ce jour : le package `biblatex' (couplé avec le moteur `biber'). Cet exposé s'adresse à des auditeurs utilisant déjà LaTeX mais éventuellement novices en matière de production de bibliographies : nous commencerons par en (ré)expliquer les bases et finirons par des aspects de niveau intermédiaire voire avancé. Nous montrerons au passage comment s'appuyer sur `Zotero' pour assurer la maintenance de la base bibliographique sous-jacente. Si le temps imparti le permet, nous verrons également comment le package `csquotes', couplé avec `biblatex', permet de citer des extraits de façon simple, rigoureuse et efficace.

    16h30. Café

  • 16h45. Xe(La)TeX, Lua(La)TeX, nouveaux moteurs et nouvelles perspectives. Maïeul Rouquette, Université de Lausanne, auteur de XeLaTeX appliqué aux sciences humaines.

  • Résumé: Le moteur TeX historique est depuis longtemps remplacé dans la pratique par le moteur pdfTeX. Cependant, depuis quelques années deux nouveaux moteurs émergent : XeTeX et LuaTeX. La présente conférence présentera les intérêts et les limites de ces deux moteurs.

Mardi 12 septembre

  • 9h30. LATEX et les juristes. Flora Vern, Sciences Po et Université Lyon-3.

  • Résumé: LaTeX présente des qualités essentielles pour l'écriture juridique, tant universitaire que praticienne. Les juristes ont des besoins typographiques et bibliographiques spécifiques, notamment pour gérer la référence textes de loi ou décisions de justice; on peut assez facilement prévoir ces fonctionnalités sous LaTeX. La vraie difficulté consiste à développer un environnement de travail ergonomique.

  • 10h30. Latex et les (méta)données XML en édition scientifique. Thierry Bouche, Université Grenoble Alpes.

  • Résumé: Nous décrirons les chaînes de production utilisées par la cellule Mathdoc dans ses projets d'édition (Cedram et centre Mersenne), avec quelques précisions sur la technique sous-jacente (LaTeX, Tralics, XML). L'exposé comportera quelques démonstrations en live, afin de montrer comment sont créés les différents formats et selon leurs fonctions.

  • 11h30. De edmac à reledmac et reledpar. Historique et perspectives pour les éditions critiques avec LaTeX. Maïeul Rouquette.

  • Résumé: Le premier module d'édition critique avec TeX date de 1988, soit à peine onze ans après la sortie de TeX, qui s'adressait pourtant d'abord à un public de «sciences dures». Ce module a été porté sous LaTeX en 1996 sous le nom de ledmac et étendu à la gestion des éditions en parallèle grâce à ledpar. Ce package a connu de nombreux développements depuis sa reprise par Maïeul Rouquette en 2011, qui l'a transformé successivement en eledmac (et eledpar) puis reledmac (et reledpar). Après avoir présenté les évolutions passées de ces packages, son mainteneur présentera les perspectives d'avenir, mais aussi les limites auxquelles il est confronté.

    12h30. Repas libre

  • 14h. À propos de la typographie des Presses de la Sorbonne (XVe siècle): justification, codage, Unicode + Mufi et fontspec (LuaLaTeX). Jacques André.

  • Résumé: Les Presses de la Sorbonne ont édité à partir de 1470 les premiers livres imprimés en France. On y jette un coup d'oeil typographique avec un regard TeXien : mise en page, méthode de justification, etc. On étudie notamment le jeu de caractères employé et on montre comment fontspec avec des fontes Unicode (étendues par le programme MUFI - Medieval Unicode Font Initiative) permet de produire des éditions de ces livres utilisables pour des recherches sur ces caractères et leurs usages.

  • 15h00. Tikz et Analyse. Comment publier directement des graphiques factoriels dans un article scientifique? Stéphane Lamassé, Université Paris-I.
  • 16h. Café

  • 16h15. LATEX, l'édition et les SHS: table ronde.



Pages web: http://barthes.enssib.fr/LaTeX-2017 ou
http://www.enssib.fr/journees-LATEX.




File partly translated from TEX by TTH, version 4.08 and from a Perl script.

Page créée le 20 juillet 2017, modifiée le 2 septembre 2017