Équipe Réseaux, Savoirs & Territoires

ENS

logo AI

Actus | Articles et textes de référence | Cours et séminaires | L'équipe | Outils | Art, débats et expériences | Miroirs | Archives | Retour au serveur

Descriptif du séminaire
Histoire intellectuelle et sociale de la cartographie

Henri Desbois (Paris-X), Éric Guichard (Enssib) et Isabelle Lefort (Lyon-2)
Enssib, Lyon-Villeurbanne

4 octobre 2013 - 24 janvier 2014


Journée d'étude Cartographies numériques, géographies du numérique

Amphithéâtre de l'Enssib


Sommaire

1  Présentation
    1.1  Projet général
    1.2  Public
2  Détails pratiques
    2.1  Dates et lieux
    2.2  Responsable(s)
3  Informations administratives
    3.1  Programme détaillé
    3.2  Premières informations administratives
    3.3  Évaluation

1  Présentation

Ce séminaire de recherche rend compte des travaux les plus récents du domaine. Ses responsables prolongent des chantiers qu'ils ont précédemment entamés à l'Ens-Ulm et à l'Ehess. Il est la version étoffée d'un séminaire qui s'est déjà tenu durant deux ans à l'Enssib.

1.1  Projet général

Le séminaire commencera par un panorama historique, de la première carte connue (il y plus de 8000 ans) aux grands atlas imprimés du XVIIe siècle. L'accent sera mis sur la dimension réflexive de la cartographie et de l'écriture.

Ensuite, des thèmes plus spécifiques de l'histoire de la cartographie seront approfondis: cartes scientifiques de l'Antiquité, du Moyen-Âge et de la Renaissance, cartes de Cassini, militarisation de la géographie et nationalisation de la cartographie à la période révolutionnaire, épopée de la géographie militaire (française et coloniale) au XIXe siècle, paradigmes de la cartographie en Amérique du Nord et enfin géographie militaire du XXe siècle, intégrant les satellites et l'internet.

Les aspects sociaux, intellectuels et politiques de cette histoire seront aussi étudiés. Par exemple, la façon dont les atlas imprimés ont homogénéisé les savoirs géographiques et permis l'essor d'un débat à leur sujet, la façon dont les logiciels de repérage en ligne infléchissent nos représentations territoriales et redéfinissent métiers et statuts de cartographes, etc. Ceci afin de mieux comprendre comment s'infléchissent cultures d'experts et de profanes, comment se sont conjugués imaginaires et conceptions de la réalité, comment s'articulent technique, science et culture.

Diverses approches cartographiques contemporaines, voire géographiques, seront aussi présentées, toujours dans une perspective comparatiste et réflexive.

Le séminaire sera certainement complété de journées d'études.

1.2  Public

Le séminaire privilégiera le dialogue: entre les organisateurs, comme entre eux et les participants. Il est ouvert à tous: étudiants de master des établissements lyonnais et de toutes disciplines; thésards, chercheurs juniors et seniors; et enfin personnes motivées par ce sujet.

2  Détails pratiques

2.1  Dates et lieux

Les vendredis suivants, de 14h à 17h, à l'Enssib: 4 octobre 2013, 25 octobre, 8 novembre, 22 novembre, 29 novembre, 13 décembre, 17 janvier, 24 janvier.

La séance du 24 janvier, commune à l'Atelier Internet Lyonnais (AIL), est une journée d'études qui a pour thème: Cartographies numériques, géographies du numérique.

2.2  Responsable(s)

Eric.Guichard arobase enssib.fr, Henri.Desbois arobase ens.fr et
Isabelle.Lefort arobase univ-lyon2.fr

Bibliographie indicative

[Benoist, 2001]
BENOIST, J. (2001). En quoi la géographie peut-elle importer à la philosophie? In BENOIST, J. et MERLINI, F., éditeurs : Historicité et spatialité. Le problème de l'espace dans la pensée contemporaine, pages 221-247. Librairie Philosophique J. Vrin, Paris.

[Black, 2004]
BLACK, J. (2004). Regards sur le Monde. Une histoire des cartes. Octopus, France, GB. ed. orig.: Visions of the Word. A History of Maps, 2003.

[Desbois, 2001]
DESBOIS, H. (2001). Les territoires de l'internet: suggestions pour une cybergéographie. In GUICHARD, É., éditeur : Comprendre les usages de l'Internet, pages 253-263. Éditions Rue d'Ulm, Paris.

[Desbois, 2006a]
DESBOIS, H. (2006a). L'internet et la mondialisation. In LEFORT, I. et MORINIAUX, V., éditeurs : La mondialisation. Éd. du Temps, Nantes.

[Desbois, 2006b]
DESBOIS, H. (2006b). Présence du futur. le cyberespace et les imaginaires urbains de science-fiction. Géographie et cultures, 61: 121-138. /articles/Desbois-presence-futur.pdf.

[Desbois, 2011a]
DESBOIS, H. (2011a). La géographie du numérique: des Systèmes d"Information Géographique à la géographie de l"information. In Éric GUICHARD, éditeur : L'internet. Regards croisés. Presses de l'Enssib, Villeurbanne.

[Desbois, 2011b]
DESBOIS, H. (2011b). La transition géonumérique. In Éric GUICHARD, éditeur : Sur les traces de Jack Goody. Presses de l'Enssib, Villeurbanne. /articles/Desbois-colloque-ENSSIB-Goody-2008.pdf.

[Guichard, 2006]
GUICHARD, É. (2006). L'internet: retrouvailles de l'écriture et de la cartographie. Revue de la Bibliothèque nationale de France, 24: 51-55. /articles/Guichard-BNF-carto-web.pdf.

[Guichard, 2008]
GUICHARD, É. (2008). Internet, cartes, territoire et culture. Communication & Langages, 158: 77-92. /articles/Guichard-internet-culture.pdf.

[Jacob, 1993]
JACOB, C. (1993). L'Empire des cartes: Approche théorique de la cartographie à travers l'histoire. Belin, Paris.

[Lefort, 2004]
LEFORT, J. (2004). L'aventure cartographique. Belin. Pour la science, Paris.

[Palsky, 1996]
PALSKY, G. (1996). Des chiffres et des cartes. La cartographie quantitative au XIXe siècle. CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques), Paris.

[Picon et Robert, 1999]
PICON, A. et ROBERT, J.-P. (1999). Un atlas parisien. Le dessus des cartes. Éditions du Pavillon de l'Arsenal/Picard Éditeur, Paris.

3  Informations administratives

Les lignes qui suivent détaillent toutes les informations dont peuvent avoir besoin les participants (étudiants ou non, désireux d'être évalués ou non), les responsables pédagogiques ou administratifs (parfois lourdement contraints par des directives ou des logiciels), et relatives à l'unité d'enseignement (UE), le séminaire ou l'atelier précité.

3.1  Programme détaillé

cf. point 1.1

3.2  Premières informations administratives

Les entrées demandées par toutes les administrations sont ici exhaustivement reproduites, même quand elles ne nécessitent pas de réponse (ex.: coefficient de l'épreuve orale quand n'est demandé qu'un travail écrit).

  • Code de l'UE ou du séminaire: CEI-ML01

  • Semestre: premier semestre

  • Intitulé exact de l'UE ou du séminaire: cf. titre.

  • Description synthétique: cf. point 1.1.

  • Objectifs de l'UE, du cours ou du séminaire:
    • donner une vision d'ensemble et actualisée de l'histoire de la cartographie, aspects scientifiques, techniques et politiques inclus, des toutes premières cartes à celles de l'internet.

    • Dynamiser et fédérer les recherches contemporaines en cartographie, en géographie, et dans tous les univers savants curieux de ces méthodes et disciplines (physique, histoire des sciences, sciences sociales, philosophie, etc.).

    • Penser l'écriture du monde.

  • Contenus de l'UE ou du séminaire: cf. 1.1.

  • Modalités de travail: séminaire.

  • Pré-requis: culture minimale en histoire, en cartographie, ou en sciences sociales. Agilité intellectuelle et ouverture d'esprit.

  • Forme de l'enseignement (CM, formation mixte, formation action tutorée, etc.):

  • Langue d'enseignement: français, sauf exception.

  • Nombre de crédits: 6 pour l'Enssib (ce nombre peut varier suivant les universités, puisque le séminaire est ouvert à tous les étudiants européens titulaires d'une licence et motivés).

  • Membre(s) de l'équipe pédagogique: responsable(s) de l'UE ou du séminaire. En cas de rattachement à un master, et seulement dans le contexte d'une évaluation, l'équipe pédagogique est celle du master en question.

  • Modalités d'enseignement: séminaire et débats.

  • Compétences acquises: intelligence, curiosité, érudition.

3.3  Évaluation

Cette partie ne concerne pas les personnes qui n'ont ni le désir ni le besoin de «valider» leur participation à l'activité précitée.

  • Nombre d'épreuves: 1

  • Nature des épreuves: travail de recherche conduisant à la rédaction d'un mémoire ou d'un rapport en accord avec les responsables.

  • Durée:

  • Coefficients et répartition entre contrôle continu et contrôle terminal: 0/1 (pas de contrôle continu).

  • Place respective des examens écrits et oraux: aucun examen oral

  • Travail individuel ou collectif: individuel, sans soutenance

  • Si contrôle sur table, préciser:
    • durée

    • accès aux documents:

  • Si accès aux documents, préciser
    • cours et ouvrages:

    • ordinateur portable:

    • accès internet:

  • Si soutenance, préciser:

    • soutenance collective ou individuelle:

    • durée:

Page créée le 29 septembre 2011, modifiée le 8 janvier 2014